L'organisation de soirées-débat (5 Décembre)

Compte-rendu de la rencontre de l’association IMP’acte du 5 décembre 2017 à 18h

 

         Cette troisième rencontre a réuni 7 personnes dont des professionnels du secteur de l’intervention sociale et des enseignants du Collège Coopératif en Bretagne.

Après avoir fait un résumé des rencontres précédentes, nous avons échangé sur les démarches à suivre auprès de la Préfecture pour modifier le bureau de l’association. Nous avons ensuite repris notre interrogation initiale sur les orientations concrètes de l’association.

 

  1. Déclinaison concrète des axes de l’association

Nous avons rappelé la volonté d’être de l’association autour de 3 éléments de cadre :

  • Mettre en lien les acteurs du territoire ;
  • Etre un lieu ressource ;
  • Etre un lieu d’innovation sociale.

Puis nous avons tenté de décliner les axes d’action à partir d’une interrogation :

En fonction de ces points de cadrage, comment trouver une déclinaison qui fasse suffisamment échos aux personnes, à leurs intérêts, à leurs questionnements ?

Cette interrogation est d’autant plus importante qu’il s’agit de penser cette association collectivement, en croisant les statuts. Nous observons parallèlement une baisse des participations qui nous amène à réintroduire les besoins et attentes initiales exprimées. Dans ces dernières, nous retrouvions l’idée de transmission d’expériences auprès des étudiants, d’échanges sur des thématiques, de réflexion sur des sujets issus d’un cadre professionnel ou de formation, d’outillage, de rencontres et de croisement des regards. Les participants ont également exprimé le besoin de définir les actions concrètes de l’association pour parvenir à s’y investir. Les étudiants du Master DPDIMP ont également questionné cette dimension tout en précisant leur intérêt pour l’association et en proposant une présence continue aux réunions sur la base d’un roulement (une personne par projet). De plus, ils ont désigné 2 référents financiers rattachés à l’association pour les 2 groupes projets.

Ainsi, une nouvelle question s’est posée : tout en étant dans une démarche de co-construction, comment parvenir à répondre à ces attentes autour d’axes concrets ?

Nous avons proposé plusieurs entrées possibles :

  • Réalisation de soirées-débat thématiques,
  •  Proposition d’animations thématiques auprès de structures qui ont une volonté de mettre en réflexion un sujet,
  • Communication auprès des structures de l’intervention sociale de la possibilité d’investir l’association comme un espace ressource.

Dans cette première phase de construction collective de l’association, nous avons mis de côté l’idée d’un incubateur de projet, qui aujourd’hui pourrait être prématuré. Toutefois, cela pourrait se construire au fil des rencontres, des participations, des évènements, des besoins, envies et attentes de chacun.

Finalement, nous avons acté dans un premier temps pour la réalisation de soirées-débat thématiques.

 

  1. Les soirées-débat

Ces évènements doivent être l’occasion de réflexions, d’échanges, de rencontres et de regards croisés entre acteurs du territoire. Ils peuvent aussi permettre de faire intervenir des personnes sur des sujets ciblés, de communiquer sur l’association, ses objectifs et d’ouvrir aux participations. Enfin, ces espaces pourront faire émerger des besoins, des envies, des volontés, qui peuvent être saisis dans le cadre de l’association, vers d’autres formes d’agir, de création collective.

Nous avons amorcé les échanges en vue de choisir une thématique traitée lors de la première soirée débat et plusieurs propositions ont été formulées :

  • Le bien-être au travail : Comment les professionnels du travail social appréhendent ils leur rapport au travail de nos jours ?
  • L’insertion par la création d’activité : Est-il possible de penser un autre modèle que l’auto-entrepreneuriat ? Est-il possible de penser la création en collectif ?
  • Participation et place des habitants, des usagers : Quelles places possibles, quelles participations possibles des habitants sur les questions de gouvernance et de modèle économique dans les structures d’action sociale et médico-sociale ? 
  • Coopération et travail partenarial : Quels enjeux de coopération ou de non-coopération entre des structures du champ social sur un territoire localisé ?

 

Parmi ces différentes thématiques, le groupe a choisi d’aborder la participation et la place des habitants en interrogeant les tensions entre le modèle économique et statutaire du monde associatif, qui laisse peu de place à l'autonomie, et  la capacité d'agir des habitants/usagers.

 

  1. A venir

Nous devons à ce jour préciser et travailler sur cette thématique pour en faire un questionnement à traiter lors de la première soirée débat.

Les prochaines rencontres permettront alors de définir davantage le sujet, ce que l’on attend de ces soirées, le contenu, le déroulé et l’organisation concrète.

Afin de poursuivre dans cette démarche, nous vous proposons de nous retrouver :

Le lundi 15 Janvier 2018 à 18h

Salle 21 du Collège Coopératif, Campus de la Harpe à Rennes

Réagir


  • CAPTCHA

Rechercher sur le site

Twitter

L'organisation de notre première soirée-débat prend forme mais nous avons besoin de vous pour la prochaine : n'hési? https://t.co/pZhY82vQM6
le 24/01/2018
Animation d'une soirée-débat sur la participation et la place des habitants : voici le nouveau projet de l'associat? https://t.co/PRf84T9G7U
le 09/01/2018
Une association porteuse de projets innovants, basés sur les besoins du territoire et de ses habitants, dans le but? https://t.co/xliIasfl6N
le 27/11/2017
Venez vous joindre à nous le Mardi 14 Novembre à 18h pour construire une association qui vous ressemble ! https://t.co/TGVVbmXKC8
le 09/11/2017
Découvrez les nouvelles orientations d'IMP'acte et venez partager vos idées avec nous le Mardi 14 Novembre à Rennes: https://t.co/vM6aCsr377
le 27/10/2017

Forum

Espace Membre